L'abattoir

Une autre visite organisée... Quel endroit charmant... Des bout d'animaux suspendus en l'air, à la chaine, un nombre incalculable, principalement des porcs et des vaches (ou du moins ce qu'il en reste)

J'étais dans un état qui ne m'a pas permi de penser à prendre des photos...

Nous avons remonté la chaine d'abattage, des bouts de viande jusqu'à l'animal vivant. Je me suis effondrée à la vue des vaches encore entière avec leur pelage, suspendues en l'air, la gorge tranchée, la langue pendante, se vidant de leur sang... Et cette odeur de mort... J'ai totalement refusé de voir les animaux se faire tuer, je suis donc rester là, devant les vaches mortes suspendues en l'air.
Bien sûr les autres ont continué de remonté la chaine pour voir les bêtes se faire lâchement assassinés. Il était hors de question que je vois un tel massacre, j'en avais assez vu.


Bien sûr ils n'ont pas pu s'empêcher de me raconter comment ça se passe. Les vaches sont entassées dans un enclos, puis l'enclos se rétrécit, et les vaches sont poussées dans un couloir, elles ne peuvent être qu'une par une, à la queue leu leu.

Le couloir

Source : L214

 

 

 

Ensuite une barrière, elles entrent une par une dans la "salle". Un appareil les bloque et les maintient immobile, ensuite un homme passe au dessus de la vache (il y a tout un système, comme un pont au dessus de l'appareil qui maintient la vache) et lui enfonce une grosse pointe dans le crâne (ce qui est censé tuer l'animal instantanément) c'est comme un revolver, sauf que ce n'est pas une balle qui sort, c'est une grosse pointe qui sort et qui rentre, quand ils appuient sur la gâchette ça sort d'un coup avec une force inouïe et ça revient dans le chargeur.

La salle

Source : L214

 

 

Abattage

Source : internet

Pistoler percuteur ou matador

 

 

Ensuite un autre homme qui est en bas, égorge la vache et lui met une chaine autour d'un des sabots des pattes arrières pour la soulever comme un vulgaire sac à patate. La bête se vide de son sang la tête en bas, bien sûr elle bouge encore mais « c'est les nerfs » comme ils disent...(...) j'en doute... puis ensuite elle commence la chaine (là où moi je me suis arrêtée).

 Abattage des bovins

Source : L214

 

 

 

L'abattage rituel consiste à ne pas "étourdir" l'animal avant de le saigner. L'animal est donc bien conscient et bien vivant lorsqu'on lui tranche la gorge. Lors de la visite, le "tueur" s'est permi de tuer une vache selon le rituel pour "montrer" aux élèves en quoi cette méthode consistait... Tout simplement scandaleux...


Ça va très très vite la chaine, à chaque étape une partie du corps est enlevée : la peau « flaf » d'un coup tout est arraché (ils ont des énormes couteaux qui coupent comme des lames de rasoirs)  ensuite les yeux, la langue, les oreilles, mais ils les gardent parce que dessus il y a les boucles qui permettent une traçabilité des animaux. Ensuite c'est de la boucherie, ils coupent chaque partie de la vache en tout petits bouts, si bien qu'à la fin, on ne sait même plus de quel animal il s'agissait.

Dépeucage d'un taureau

Source : www.iuncker.ch

Source : http://maitrequeux.free.fr/abattoir/le_reportage_du_trimestre.htm

Il arrive que des vaches se fassent tuées alors qu'elles attendaient un veaux. Petit cadeau surprise lorsqu'on lui ouvre le ventre.


Il règne une atmosphère qui rend très mal à l'aise, c'est un endroit sordide, qui pue le stresse, le sang, la transpiration des bêtes, et on ne sait pas trop quoi d'autres.
Une chose est sûre : plus jamais de ma vie je ne mettrais mes pieds dans un tel lieu, un lieu où on massacre des êtres vivants.

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site