Mentalité

La moitié des élèves de ma classe venaient du milieu agricole et clamaient tous « aimer les animaux ».
J'ai pourtant assisté à ces différentes scènes, qui de part leurs violences prouvent que ce n'était que mensonge...

Le fermier de l'école se permettait d'empoisonner les pigeons qui venaient se poser sur l'étable. Avant de mourir, ils étaient donc très affaiblis et marchaient sur le sol, en dodelinant. Les élèves de ma classe s'étaient donc amusés à les ramasser par terre, puis à leur arracher les ailes, puis les pattes, avant de leur fracasser le crâne sur le sol et à sauter dessus. Le professeur présent n'avait même pas daigné leur demander de bien vouloir stopper leur tuerie.
Il y avait aussi cet espèce de concours qui consistait à « exploser » les souris qui sortaient de la paille en leur sautant à pieds joints dessus : le premier qui en tue une à gagner ! Et si Lola est présente tant mieux, ça la fera pleurer ! Aha qu'est ce qu'on s'amuse !
Sans parler des coups de pieds balancés aux chiens qui passaient, des discutions sur ce qu'il s'était passé chez eux la veille « on a fait un lancé de chatons sur les murs hier !!!! » et j'en passe...

En cours, des éclats de rire :

- quand le prof disait : "certaines fois les pattes des poules cassent car leur os sont trop fragiles pour supporter leur poids. Bien sûr on les achève après !" Moi qui hurle "mais parcequ'elles étaient pas déja mortes quand les pattes lachent!!!!??" et le prof qui répond : "ah bah non, mais t'inquiètes pas, on les achève tout de suite après"

- quand le prof disait : "les poussins mâles sont envoyés dans un broyeur ou dans des chambres à gaz car on ne s'en servira pas." Moi qui demande : "et les poules de réformes comment elles sont tuées ?" et toute la classe en coeur "au broyeur au broyeur au broyeur !!!!!"

A la fin des 2 ans, ils faisaient exprès de tuer les animaux devant moi car ça les amusaient que je pleure « allez on va faire pleurer Lola! »...

Quelle belle mentalité... Mais ne croyez vous pas que lorsqu'on est capable de faire souffrir des animaux, on est capable de faire souffrir n'importe quel être vivant "inférieur" ? des handicapés ? des personnes agés ? des bébés ?

Ces gens sont dangereux.

Ne pas appliquer ceci à tous les agriculteurs. Ceci est un témoignage, un vécu sur 2 ans, dans la même école, où des enfants torturaient des animaux. Cela existe, cela est réel, même si ce n'est pas une généralité.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site